Yasmina Chouikh

Née en 1982 à Alger, diplômée en psychologie et sciences de l’éducation, Yasmine Chouikh est actrice, journaliste et présentatrice télévisée.
Elle est la fille de la réalisatrice-monteuse Yamina Bachir Chouikh et du réalisateur Mohamed Chouikh dont elle a été l’actrice pour La Citadelle (1987) et Douar de femmes (2004).

Elle a collaboré avec la page culturelle du quotidien L’Authentique et travaille comme journaliste.
Elle présente également un programme télévisé sur le cinéma pour la chaîne de télévision algérienne nationale depuis 2005.

Elle a écrit plusieurs scénarios de courts métrages et en a réalisé deux : El Bab (La porte) en 2006 et El Djinn en 2010 ainsi qu’une série pour la télévision, Studio 27 en 2015.

Elle est directrice artistique du Festival international du court-métrage de Taghit (Algérie) et responsable des courts-métrages du Festival international du film arabe d’Oran (Algérie)

Jusqu’à la fin des temps (2017) est son premier long métrage de fiction. Il a reçu de nombreux prix, notamment le prix Oumarou Ganda du meilleur premier film à la 26° édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) en 2019. Il a représenté l’Algérie à la 91ème cérémonie des Oscars en février 2019.

Filmographie

2017 Jusqu’à la fin des temps
2015 Studio 27 ( série TV)
2010 El Djinn (CM)
2006 El bab (La porte) (CM)

Mounia Meddour

Mounia Meddour, fille du réalisateur algérien Azzedine Meddour, a fait des études de journalisme en Algérie et en France puis s’est formée au cinéma et à l’audiovisuel au Centre Européen de formation à la Production (CEFPF) et à la FEMIS (Université d’été ) en 2004.

Entre 2006 et 2001, elle a réalisé plusieurs courts métrages documentaires: Tikjda, la caravane des sciences, Particules élémentaires, La Cuisine en héritage. Son documentaire Cinéma algérien, un nouveau souffle s’intéresse aux jeunes réalisateurs de sa génération qui ont vécu la « décennie noire ».

Edwige, en 2011, est son premier court métrage de fiction. Il a été sectionné dans de nombreux festivals internationaux et a remporté plusieurs prix.

Son premier long métrage Papicha, réalisé en 2019, a obtenu le prix Sopadin du meilleur scénario et l’aide à l’écriture du CNC.
Il a été sélectionné au Festival de Cannes 2019, dans la section Un certain Regard.
Il représentera l’Algérie pour l’Oscar du meilleur film international en 2020.

Filmographie

2019 : Papicha (LM)
2011 : Edwige (CM)
2011 : Cinéma algérien (Doc.CM)
2009 : La cuisine en héritage ( Doc. CM)
2007 : Particules élémentaires (Doc. CM)
2006 :Tikjda (Doc. CM)

Meryam Joobeur

Diplômée de l’école de cinéma Mel Hoppenheim de Montréal, la scénariste et réalisatrice tuniso-américaine Meryam Joobeur est notamment connue pour ses courts métrages God, Weeds and Revolution (2013) qui traite de la révolution et Born In the Maelstrom (2017) qui aborde le thème de l’identité.

Elle a réalisé en 2018 un troisième court métrage de fiction Brotherhood (Fraternité) qui a obtenu de nombreux prix, notamment à Clermond-Ferrand et au Journées Cinématographiques de Carthage où il a reçu le Tanit d’or du court métrage en 2018.