Yasmina Chouikh

Née en 1982 à Alger, diplômée en psychologie et sciences de l’éducation, Yasmine Chouikh est actrice, journaliste et présentatrice télévisée.
Elle est la fille de la réalisatrice-monteuse Yamina Bachir Chouikh et du réalisateur Mohamed Chouikh dont elle a été l’actrice pour La Citadelle (1987) et Douar de femmes (2004).

Elle a collaboré avec la page culturelle du quotidien L’Authentique et travaille comme journaliste.
Elle présente également un programme télévisé sur le cinéma pour la chaîne de télévision algérienne nationale depuis 2005.

Elle a écrit plusieurs scénarios de courts métrages et en a réalisé deux : El Bab (La porte) en 2006 et El Djinn en 2010 ainsi qu’une série pour la télévision, Studio 27 en 2015.

Elle est directrice artistique du Festival international du court-métrage de Taghit (Algérie) et responsable des courts-métrages du Festival international du film arabe d’Oran (Algérie)

Jusqu’à la fin des temps (2017) est son premier long métrage de fiction. Il a reçu de nombreux prix, notamment le prix Oumarou Ganda du meilleur premier film à la 26° édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) en 2019. Il a représenté l’Algérie à la 91ème cérémonie des Oscars en février 2019.

Filmographie

2017 Jusqu’à la fin des temps
2015 Studio 27 ( série TV)
2010 El Djinn (CM)
2006 El bab (La porte) (CM)

Bernard Magnier

Journaliste, Bernard Magnier, est un spécialiste des littératures d’Afrique et des « littératures métisses ». A ce titre, il intervient dans diverses revues et radios (RFI, France Culture).

Il est directeur de la collection « Lettres Africaines » aux Éditions Actes Sud et collabore par ailleurs en tant que conseiller littéraire pour le Tarmac, scène internationale francophone. Il est concepteur de diverses manifestations littéraires en France et à l’étranger. Il est notamment programmateur du festival «Littératures métisses» d’Angoulême et anime des stages de formation sur les littératures d’Afrique, du Maghreb, de la Caraïbe.

Il a publié de nombreux ouvrages et a notamment publié et coordonné :

– L’Afrique Noire en Poésie (Gallimard-Folio Junior 1986)
– Poésie d’Afrique au Sud du Sahara (Unesco/Actes Sud 1995), anthologie de 200 poètes.
– J’écris comme je vis (La passe du vent, 2000 ; Boréal), entretien avec l’écrivain Dany Laferrière
– La Poésie Africaine (Mango,2005) / anthologie illustrée pour jeunes lecteurs
– Renaissances africaines (Bozar books/Bruxelles, 2010) / 30 textes inédits d’écrivains africains sur le thème des indépendances
– Panorama des littératures francophones d’Afrique / 250 chroniques de livres et 140 biographies, www.institutfrancais.com/promotion-et-diffusion (octobre 2012)

Catherine Ruelle

Après des études de sciences politiques et d’histoire, Catherine Ruelle entre à Radio France International dans les années 1970. Elle a été responsable, de 1973 à mars 2012, de la rubrique cinématographique consacrée aux cinémas du Monde, notamment du cinéma africain.

Elle a fondé en 1984 l’association RACINES qui travaille en faveur du cinéma africain. Elle intervient dans de nombreux festivals et manifestations et anime de nombreux débats. Elle a participé au lancement de la collection de DVD « cinéastes africains » initiée par ARTE et elle a contribué à la réalisation de plusieurs ouvrages sur le cinéma africain.

Elle a animé longtemps le cinéclub africain mensuel qui a lieu au musée DAPPER à Paris. En Avril 2011, elle a été désignée comme Présidente d’Honneur de la 8° édition du Festival International du Film Panafricain de Cannes. Elle a présidé l’association « Centenaire Jean Rouch 2017  » qui a organisé les manifestations destinées à commémorer le centenaire de l’Ehtnographe-Cinéaste en France et dans le Monde.

Elle est également l’auteure de plusieurs ouvrages sur les cinémas d’Afrique.