Zahra Manel Doumandji

Zahra Doumandji est une comédienne algérienne originaire de Batna, dans le Nord-Est de l’Algérie. Elle participe très jeune à des activités théâtrales, notamment à l’Université de Batna.

En 2012 , elle obtient un rôle dans le film de Moussa Haddad « Harraga Blues ». Elle quitte l’Algérie pour la France pour poursuivre des études et des recherches en biologie à l’Université de Lorraine où elle soutient une thèse de biologie en mai 2019.

Elle est l’une des principales actrices du film « Papicha » de Mounia Meddour qui a été sélectionné dans la section « Un certain Regard » au festival de Cannes en 2019 et a reçu trois prix, dont le Valois du scénario et le Valois du public, au Festival du Film Francophone d’Angoulême en Août 2019. Il représentera l’Algérie pour l’Oscar du meilleur film international en 2020.

Yasmina Chouikh

Née en 1982 à Alger, diplômée en psychologie et sciences de l’éducation, Yasmine Chouikh est actrice, journaliste et présentatrice télévisée.
Elle est la fille de la réalisatrice-monteuse Yamina Bachir Chouikh et du réalisateur Mohamed Chouikh dont elle a été l’actrice pour La Citadelle (1987) et Douar de femmes (2004).

Elle a collaboré avec la page culturelle du quotidien L’Authentique et travaille comme journaliste.
Elle présente également un programme télévisé sur le cinéma pour la chaîne de télévision algérienne nationale depuis 2005.

Elle a écrit plusieurs scénarios de courts métrages et en a réalisé deux : El Bab (La porte) en 2006 et El Djinn en 2010 ainsi qu’une série pour la télévision, Studio 27 en 2015.

Elle est directrice artistique du Festival international du court-métrage de Taghit (Algérie) et responsable des courts-métrages du Festival international du film arabe d’Oran (Algérie)

Jusqu’à la fin des temps (2017) est son premier long métrage de fiction. Il a reçu de nombreux prix, notamment le prix Oumarou Ganda du meilleur premier film à la 26° édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) en 2019. Il a représenté l’Algérie à la 91ème cérémonie des Oscars en février 2019.

Filmographie

2017 Jusqu’à la fin des temps
2015 Studio 27 ( série TV)
2010 El Djinn (CM)
2006 El bab (La porte) (CM)

Mati Diop

Née à Paris en 1982, Mati Diop évolue dans le monde de l’art depuis son enfance. Elle est la fille du musicien, Wasis Diop et la nièce de Djibril Diop Mambety, l’un des plus célèbres cinéastes africains. Elle se tourne rapidement vers le cinéma, comme actrice et réalisatrice.

Dès 2006, elle intègre le Pavillon, laboratoire de recherche artistique Palais de Tokyo (Centre d’Art Contemporain) puis le Studio national des arts contemporains du Fresnoy l’année suivante.

Elle s’occupe de conceptions sonores et vidéos pour le théâtre et réalise des courts métrages inspirée par le travail du cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul et des cinéastes indépendants américains , notamment John Cassavetes.

Par ailleurs elle obtient en 2008 son premier rôle important au cinéma dans 35 rhums de Claire Denis.

Cette même année, elle présente au Festival de Cannes, un projet de documentaire sur le film Touki Bouki ( Le film le plus célèbre de son oncle Djibril Diop Mambety présenté au Festival de Cannes en 1973). Le film sort sous le titre Mille Soleils en 2013 et est largement diffusé, comme ses autres premiers courts métrages, notamment Atlantiques en 2010.

Son premier long métrage Atlantique fait parti de la sélection officielle des films en compétition à Cannes en 2019 et reçoit le Grand Prix du Festival.

Filmographie

2019 : Atlantique
2015 : Liberian Boy ( CM, réalisé avec Manon Lutanie )
2013 : Mille Soleils ( MM)
2012: Big in Vietnam ( MM)
2011 : Snow Canon ( CM))
2010 : Atlantiques ( CM))
2004 : Last Night ( CM))