143 Rue du Désert

  • Réalisé par Hassen Ferhani
  • Année de production : 2019
  • Durée du film : 100min
  • Pays d'origine : Algérie

Horaires de diffusion

Vendredi 16 oct. / 20h30 / Cinéma l'Eldorado
Lundi 19 oct. / 21h00 / Cinéma l'Estran
Mardi 20 oct. / 18h00 / Cinéma l'Eldorado

Résumé

En plein désert algérien, sur la route transaharienne, dans son relais, une femme d’un certain âge accueille, pour une omelette, une cigarette ou un café, des routiers, des êtres en errances et des rêves… Elle s’appelle Malika.

« 143 Rue du désert est une sorte de road-movie immobile. Ce sont les kilomètres qui défilent en hors-champ.  Dans son café minuscule aux ouvertures magiques, fenêtres sur un monde infini, Malika a les atours d’une héroïne de roman, ogresse malicieuse, magicienne emmitouflée, une femme seule, au milieu de nulle part avec un horizon balayé par la valse des camions qui filent sur la route du désert »

Aurélia Barbet, cinéaste (ACID)

« Malika a quitté son café pour venir voir le film à Alger. Elle a pris le micro et a lancé 143 rue du désert dans une salle bondée : “C’est moi Malika, la femme du désert, et ce soir je suis votre invitée.” Pendant la projection, elle téléphonait à ses amis routiers pour leur dire que son film était en train de passer à Alger. Elle a eu droit à une standing ovation.  Et lorsque quelqu’un lui a demandé si elle appréciait le film, elle s’en est étonnée : “Comment voudriez-vous que je ne l’aime pas ? C’est mon film !
Deux jours après, le bruit, l’agitation d’Alger lui pesaient trop et elle est retournée dans le désert pour y retrouver son café. »

Hassen Ferhani

« Multiprimé, “143 rue du désert”, documentaire de l’Algérien Hassen Ferhani, met en contraste l’immensité du désert et un restaurant-buvette planté au beau milieu, soit le royaume de Malika, sphinx en djellaba et foulard, qui sait tendre l’oreille à chacun.  Entre un thé et une omelette, le verbe est concis mais lumineux. Un documentaire d’une grande beauté »

François Ekchajzer – 09/01/20- TELERAMA

143 rue du désert a valu à Hassen Ferhani le prix du meilleur réalisateur émergeant au festival de Locarno en 2019

Bande annonce