Présentation de la 9e édition

Les 9è Rencontres Cinématographiques du Pays Marennes Oléron VISIONS D’AFRIQUE se dérouleront cette année du mercredi 17 octobre au mardi 23 octobre 2018

Cette 9° édition aura une triple spécificité

Une partie de son programme sera consacrée à un hommage au premier cinéaste d’Afrique noire, Paulin Soumanou Vieyra, et à notre invité d’honneur de 2015, le cinéaste burkinabé Idrissa Ouédraogo, qui nous a quitté le 18 février 2018. Elle mettra le Maroc à l’honneur.

Paulin Soumanou Vieyra
Idrissa Ouédraogo
Visions d’Afrique a décidé de participer à l’hommage international rendu au « premier cinéaste d’Afrique Noire » Paulin Soumanou Vieyra , disparu il y a 30 ans , en projetant plusieurs de ses courts métrages dont le premier film « africain », « Afrique sur Seine », tourné en France en 1955. L’un de ses fils, Stéphane Vieyra présentera l’oeuvre de Paulin Vieyra à travers une exposition, une Ciné-Conférence et une rencontre avec les classes cinéma du lycée Merleau Ponty de Rochefort.

Notre invité d’honneur de l’année 2015 le cinéaste burkinabé Idrissa Ouédraogo nous a quitté en février 2018. Son film « Yaaba »(1969) l’un de ses films les plus achevés et les plus émouvants, sera au programme de l’Eldorado, en hommage au réalisateur disparu.

Le Maroc mis à l’honneur

Trois films de cinéastes marocains ont en effet été mis au programme. Le premier « Razzia » est la dernière réalisation de Nabil Ayouch, « un film à foison » qui confronte le spectateur à la multiplicité des interrogations de la société marocaine. Le second « Volubilis » est la réalisation d’un autre chef de file du cinéma marocain, le réalisateur Faouzi Bensaidi.

Affiche du film « Razzia » de Nabil Ayouch
Faouzi Bensaïdi

Le troisième film marocain « Sofia » est le premier long métrage de la jeune réalisatrice Meryem Banm’Barek. Cette présence marocaine sera en outre renforcée par l’intervention de la conteuse marocaine Halima Hamdane et par l’exposition des photos du Maroc de Philippe Picquart.

Comme tous les ans, toutes les Afriques seront représentées

Ce sera le cas de l’Afrique du Nord et du Nord-Est . Outre les films marocains, Visions d’Adfrique présentera « Les Bienheureux » de la réalisatrice algérienne Sofia Djama, qui sera avec nous pour parler de son film et « Yomeddine », du cinéaste égyptien A.B Shawky, qui a connu les honneurs de la sélection officielle à Cannes en 2018.

Une des photos de l’exposition consacrée au Maroc par Philippe Picquart

Voir les films présentésVoir le programme complet

 

Les « Visions d’Afrique » des cinémas au sud du Sahara

Les « Visions d’Afrique » des cinémas au sud du Sahara seront marquées en 2018 par la présence de films surprenants, notamment de documentaires et de films venus de pays dont la production cinématographique est rare. Pour les documentaires, c’est la République du Congo qui sera placée sur le devant de la scène avec « Makala », du réalisateur français Emmanuel Gras, célébré en 2017 à la semaine de la critique à Cannes.

Pour les longs métrages de fiction, trois films ont été retenus.

Le premier « Je ne suis pas une sorcière » est le premier long métrage de la cinéaste zambienne Rungano Nyoni.

Le second, « Notre Folie » est le deuxième long métrage du cinéaste angolais João Viana dont Visions d’Afrique avait projeté, en 2014, le premier film « La bataille de Tabato ».

Le troisième enfin, « Frontières », de la cinéaste du Burkina Faso Apolline Traoré.

Il faut ajouter que, comme les années précédentes, l’association « Rochefort sur Toile » présentera au cinéma Apollo Ciné 8 de Rochefort en avant-première à Visions d’Afrique le vendredi 12 octobre, « Rafiki »,de la réalisatrice kényane Wanuri Kahiu.

C’est au total 18 films qui constitueront le programme de la 9° édition de Visions d’Afrique 2018. La séance d’ouverture du Festival, le mercredi 17 octobre, permettra d’apprécier la musique mandingue de l’orchestre de Issouf Sanou qui précèdera la projection de « Razzia » de Nabil Ayouch (la soirée est préparée et organisée par le service culturel de la Mairie de Saint Pierre d’Oléron).

Pour la clôture du Festival, le mardi 23 octobre à l’Estran, les festivaliers auront le privilège de voir ou de revoir le beau film de Marc Allegret sur le « Voyage au Congo » récemment restaurée et numérisé , projeté avec l’accompagnement musical de deux musiciens dont Mauro Cocéano, auteur de la partition. Bien entendu la séquence scolaire concernant les écoles, les collèges et le programme spécial consacré aux classes spécialisées du lycée Merleau Ponty occupera cette année encore une place notable Les classes spécialisées du lycée Merleau Ponty recevront Stéphane Vieyra.

Voir les films présentésVoir le programme complet

 

Les rencontres littéraires 2018

La séquence littéraire de la 8° édition a donné des résultats satisfaisants.

C’est la conteuse marocaine Halima Hamdane qui aura en charge cette année le jeune Public. Pour les adultes, le choix s’est porté sur Alexandre Oho Bambé dit Capitaine Alexandre, poète (prix de l’Académie Françaose 2015), slammeur et romancier ( Dien Bien phu), d’origine camerounaise. L’animation des rencontres littéraires sera cette année encore assurée par Bernard Magnier.

La Conteuse marocaine Halima Handané
Alexandre Oho Bambé
Bernard Magnier

Vers les rencontres littérairesVoir le programme complet