Stéphane Vieyra

Stéphane Vieyra est né en 1967.
Il est l’un des enfants de Paulin Soumanou Vieyra et de la romancière et poétesse guadeloupéenne Myriam Warner Vieyra. Il a crée à Ballan-Miré, à quelques kilomètres de Tours, l’association « Paulin Soumanou Vieyra Films » qui a pour objet de promouvoir les oeuvres cinématographiques du cinéaste sénégalais, d’origine dahoméenne, disparu il ya 30 ans. Il a engagé depuis plus de 10 ans une action visant à faire connaître ce pionnier, un peu oublié, du cinéma d’Afrique noire.

Son action concerne la remise en état des films de Paulin Vieyra et la réalisation de DVD qui sont en diffusion.Elle a permis, avec le concours notamment de la cinémathèque africaine de l’Institut Français, la projection à Cannes en 2018 de la version retaurée de « Lamb » (la lutte africaine), court métrage de 20′, qui a été le premier film « africain » en sélection à Cannes en 1964.

Ses intervention ont également favorisé la réalisation en 2013 d’un court métrage, de 25 minutes, sur « le précurseur oublié », de Mona Makki , et d’un colloque international organisé en novembre 2017 au musée du Quai Branly (pour l’anniversaire des 30 ans de la disparition de son pére).

Son association participe activement aux manifestations organisées pour cet anniversaire et oeuvre pour la diffusion du cinéma africain. Elle organise les « Bimestriel du cinéma africain » de Tours. Au programme, un dimanche matin tous les deux mois aux cinémas Studio, un court-métrage, suivi d’un film du continent noir.

Il sera présent à la 9° édition de Visions d’Afrique. Il participera à la projection de courts métrages de son père, mettra en place une exposition dans les halls de l’Eldorado et de l’Estran et donnera une conférence sur la vie et l’oeuvre de son père à l’Eldorado le vendredi 19 octobre 2018 à 21h.