Philippe Picquart

Parallèlement à une carrière administrative dans des collectivités territoriales de la région parisienne puis comme Directeur Général des Services, successivement à la mairie du 4ème puis du 11ème arrondissement de Paris, Philippe Picquart pratiquait la photographie depuis un cursus universitaire à l’Ecole Polytechnique des Arts Cinématographiques au milieu des années 90.

Artiste nomade, son travail est né de ses déambulations au coeur des villes, à New York et à Paris mais aussi à Bamako, Rabat, Nouakchott, Dakar, Niamey ou Ouagadougou en Afrique, à Hanoï, Ho Chi Minh, Manille et Bangkok en Asie, à Belfast, Londres, Barcelone, Lisbonne, Berlin, Varsovie, Riga, Tallinn ou Vilnius en Europe.

Ses photographies ont été présentées lors d’expositions individuelles ou collectives en France et au Maroc. Il est également l’auteur du livre de photographies « Autour des Ftours – chroniques de la rupture du jeûne » – paru en 2014.

Il se consacre désormais à temps plein à la photographie et cherche à faire évoluer sa démarche artistique au travers d’une approche plus conceptuelle. Il a récemment exposé une série d’une soixantaine de photographies consacrée au Maroc (Titre de l’exposition: MAROC/S) du 5 au 11 avril 2018 à Rabat puis du 11 au 13 mai 2018 à Paris.

« Il s’agit d’un travail par lequel je cherche tout d’abord à donner à voir ma vision d’un Maroc peu connu du public ni parfois des marocains eux-mêmes. Un Maroc fait de sites oubliés, de bâtiments abandonnés Il s’agit […] aussi, au travers de ce travail, de parler de rencontres
étonnantes ou bouleversantes, d’échanges singuliers ou extraordinaires »