Rencontres cinématographiques du pays Marennes Oléron

L'enfant lion

enfant-lion

Réalisé par Patrick Grandperret
Avec : Mathurin Sinze, Sophie Véronique Toié-Tagbo, Salif Keita, Souleyman Koly.
Durée : 86'
Année de sortie : 1993 (reprise : 2013)

Au pays des Pama, en Afrique, les hommes vivent en paix avec les lions. Oulé, le fils du chef Moko Kaouro, vient au monde le même jour que Sirga, la petite lionne. Le bambin et le félin deviennent inséparables et passent leurs journées à chasser, au grand dam de Lena, la douce amie d'Oulé. L'enfant apprend le langage des animaux, du vent et du feu. Il est loin de se douter que ces connaissances vont lui devenir précieuses. Lorsque surgissent des hommes armés, les lions quittent la terre des Pama. La tribu est décimée, et les enfants sont emmenés en esclavage........ « Il fallait être un peu fou... «

Pendant ces 25 semaines de tournage étalées sur une année, j’ai tenté de reconstituer une idée de l’Afrique que j’avais en tête depuis que j’étais môme. Je l’ai fait avec l’aide des Africains, qui ne demandaient que ça. Je l’ai fait aussi avec une équipe d’une quinzaine de personnes que je connais depuis des années. Des gens qui pensent comme moi que faire un film, ce n’est pas un métier normal. Des gens qui, comme moi, apprennent tout le temps.

Ce qui est beau, dans un film comme celui-là, c’est d’avoir réussi à montrer un lion qui saute sur le dos d’un éléphant, ou un enfant qui embrasse un lion.

.... Et c’est vrai puisqu’on le voit à l’écran. » » Patrick Grandperret

« Avec ce conte lumineux, la jeune carrière de Patrick Grandperret opéra un virage à 180 degrés. Son film précédent, Mona et moi, paradait sous les néons aveuglants de squats branchés. Au contraire, L'Enfant lion éclate de chaude tendresse et de fantaisie onirique. Grandperret s'est abreuvé des légendes africaines les plus envoûtantes pour les recycler dans son imaginaire. Presque entièrement reconstitué dans des décors flamboyants, le continent du sable rouge respire à chaque image. Pour sublimer cette terre sans la trahir, le cinéaste a trouvé un secret : rester au plus près de l'enfance.

Marine Landrot Télérama 2015