Rencontres cinématographiques du pays Marennes Oléron

L’orchestre des aveugles

aveugles

Réalisé par Mohamed Mouftakir (Maroc)
Avec: Mohamed Bastaoui, Fahd Benchemsi, Mouna Fettou, Younès Megri
Durée : 110’
Année de réalisation : 2014

Dans les premières années du règne d’Hassan II, Houcine, fan du nouveau roi, est le chef d’un orchestre populaire. Lui et sa femme, Halima, habitent dans la maison de famille de celle-ci, une maison animée, aux personnages hauts en couleurs qui vivent au rythme de l’orchestre et de ses danseuses traditionnelles, les Chikhates. Les musiciens-hommes de cet orchestre bien particulier sont parfois obligés de se faire passer pour des aveugles afin de pouvoir jouer dans les fêtes réservées aux femmes.

Houcine est aussi l’heureux père de Mimou (10 ans). Il prend son rôle très à coeur et souhaite le meilleur pour son fils. Dès l’école primaire, il lui impose d’être le premier de sa classe. Mais Mimou va rapidement tomber amoureux de Chama, la nouvelle bonne de leur voisine, et pour ne pas décevoir son père, il va tricher en falsifiant son bulletin de notes..

« Pourquoi ce sujet?
S’il y a quelque chose d’inconscient dans la création artistique, c’est le choix de l’idée. Ce film est à 45% autobiographique, c’est un peu mon histoire modifiée par mon langage cinématographique. J’ai toujours travaillé sur la thématique du père …… Le pouvoir, le père, le patriarche, ce fantasme du père me tient à coeur. J’ai toujours eu un rapport conflictuel et complexe avec mon père, je le détestais, je l’aimais, je lui en ai voulu de mourir et de m’abandonner très jeune à 11 ans. Sa mort a provoqué une rupture dans ma vie……. Revenir à cette rupture pour la questionner différemment est très important pour moi. C’est une histoire sur la réconciliation avec le père, on ne peut pas avancer si on ne se réconcilie pas avec son passé. » (Interview par kawtar Firdaous le 26 décembre 2014 :L’observateur)

Grand Prix ‘’Ousmane Sembène’’ de la 18ème édition du Festival du cinéma africain de Khouribga 2015

Tanit d’Or aux Journées Cinématographiques de Carthage 2015 Sélection officielle au Festival de Marrakech 2014