Rencontres cinématographiques du pays Marennes Oléron

Morbayassa

morbayassa

Réalisé par Cheick Fantamady Camara
Avec : Fatoumata Diawara (Koumba), Claire Simba (Vanessa), Chloé Renaud (Caroline), J.F Cherbonnel (Mr Berger), Brigitte Mauger (Mathilde Berger), Teddy Atlani (Nicolas), Diéty Konté (Kathy), Alex Ogou (Yélo)
Durée : 120’
Année de réalisation : 2015

Bella, une ravissante guinéenne est danseuse dans un cabaret de Dakar, au Sénégal. Elle mène une vie de prostituée sous l'emprise d'un réseau de proxénètes dirigé par un dénommé Kéba. La jeune femme est déterminée à retrouver la trace de sa fille, qu’elle a été contrainte d’ abandonner à sa naissance à Bamako, 18 ans auparavant, alors qu'elle était une jeune prostituée. Ayant réussi à se libérer de la tutelle du proxénète, elle part en France à la recherche de sa fille qui a été adoptée par un couple français.

« RFI : D’où vient l’idée du film ?

Cheick Fantamady Camara : C’est venu d’une simple remarque entre un ami français et moi. En 1995, à Bamako, j’étais deuxième assistant-réalisateur d’un film dont j’ai rencontré l’ingénieur du son. Deux ans après, je suis parti en France pour un stage. Alors j’ai retrouvé l’ingénieur du son qui me disait avoir adopté entre-temps avec sa femme une petite fille au Mali. J’étais très content pour eux. Un jour, invité chez lui, je lui ai posé la question : à l'adoption, on vous a dit que les parents de la fille sont morts, mais si un jour sa maman descendait du ciel pour vous dire qu’elle vient pour reconnaître son enfant, quelle serait votre réaction ? Il m’a regardé bizarrement. C’est là que l’idée du film est née » interview par Siegfried Forster au Fespaco en mars 2015.

« Morbayassa »a obtenu le prix Paul Robeson (meilleur film de la diaspora) à la 18° édition du Fespaco en mars 2015.

Il a reçu le prix « Cri du Coeur du jury » au festival de Khouribga en septembre 2015