Yomeddine

  • Réalisé par Abu Bakr Shawky
  • Année de production : 2018
  • Durée du film : 93 '
  • Pays d'origine : Egypte
  • Avec : Rady Gamal, Ahmed Abdelhafiz

Horaires de diffusion

SAM. 20 - 18H / L’ESTRAN
DIM. 21 - 18H / L’ELDORADO

Résumé

Beshay, lépreux aujourd’hui guéri, n’avait jamais quitté depuis l’enfance sa léproserie. Après la disparition de son épouse, il décide pour la première fois de partir à la recherche de ses racines, ses pauvres affaires entassées sur une charrette tirée par son âne.
Vite rejoint par un orphelin nubien qu’il a pris sous son aile, il va traverser l’Egypte et affronter ainsi le Monde avec ses maux et ses instants de grâce dans la quête d’une famille, d’un foyer, d’un peu d’humanité…

« Comment est né ce projet ? »
– « J’ai fait un court métrage documentaire sur une léproserie il y a dix ans. Je me suis dit qu’il serait intéressant de tirer une fiction à partir de toutes les anecdotes que j’avais amassées à l’époque. L’envie d’un road-movie s’est ensuite imposée naturellement »
_Première – Christophe Narbonne 10/05/2018

« Yomeddine est un film rare qui chante la vie , ont déclaré les jurés (du prix François Chalais) pour expliquer leur choix selon le magazine Ecran Total. Un homme, écarté de tout, a pour seul objectif de survivre au quotidien. Un enfant, privé de l’essentiel, le rencontre. Ensemble, ils partent vers des horizons espérés meilleurs. Leur parcours est un poème, un flux d’images étonnantes, affirmant que nous pouvons vivre
sans religion, sans fausses valeurs, mais que nous ne pouvons survivre sans affection. Porté par un comédien exceptionnel, Yomeddine est une ode à la vie et à la tolérance »
_Gala 23 mai 2018

« Un lépreux – certes guéri, mais au visage ravagé et aux mains mutilées – prend la route dans une vieille charrette tirée par un vieil âne, en compagnie d’un petit orphelin nubien. Réussir à faire de cette histoire aux prémices si douloureuses un feel good movie, un film qui réconforte et apaise, c’est le petit miracle accompli par « Yomeddine », premier long-métrage d’un jeune
cinéaste égyptien, A.B. Shawky »
_Bande à Part – Daniele Heymann 14mai 2018

Bande annonce