Rafiki

  • Réalisé par Wanuri Kahiu
  • Année de production : 2018
  • Durée du film : 1h22
  • Pays d'origine : Kénya
  • Avec : Samantha Mugatsia, Sheila Munyiva

Horaires de diffusion

Mer. 12 - Apollo Ciné 8 - Rochefort
VEN. 19 - 14H30 / L’ELDORADO
SAM. 20 - 15H / L’ELDORADO
DIM. 21 - 21H / L’ESTRAN
LUN. 22 - 15H / L’ESTRAN
LUN. 22 - 21H / L’ELDORADO
MAR. 23 - 19H / L’ELDORADO

Résumé

(Le scénario est est inspiré du livre Jambula Tree de la romancière ougandaise Monica Arac de Nyéko)
A Nairobi, Kenya et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kényane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité…

« Vous considérez-vous comme une cinéaste militante ? »
– « Le cinéma est un outil politique, et c’est mon art, mon travail. Mais les réactions que mon film suscite me transforment, par la force des choses, en militante. Je voulais juste montrer une image belle, colorée, joyeuse et chargée d’espoir, de mon pays et de l’Afrique, une représentation différente de celles que l’on voit habituellement. Je voulais juste défendre l’amour. Qui aurait cru que l’amour était une forme de rébellion ? »
_Wanuri Kahiu dans « Télarama » : Interview de Cécile Mury 10/05/208

_ »Cannes 2018 : « Rafiki », la douce naissance d’un tendre amour.
C’est en faisant se frotter la douceur d’un amour et la brutalité de l’environnement dans lequel il ne peut s’épanouir que Wanuri Kahiu défend son propos, sans avoir jamais besoin de le revendiquer. Dans cette Afrique dont elle montre le conservatisme et le rôle restreint accordé aux femmes – destinées à devenir avant tout de bonnes épouses –, elle aura glissé une autre image. Plus moderne, joyeuse, optimiste et tendre »
_Véronique Cauhapé Le Monde 10/05/2018

« Rafiki » est le premer film kényan sélectionné au Festival de Cannes , dans la section « Un Certain Regard » en 2018.
Il a été interdit de projection au Kénya en raison de « son thème homosexuel et de son but évident de promouvoir le lesbianisme au Kenya « . Ce qui a provoqué un vif débat à Nairobi.

Bande annonce